Vélo été 2015

<<< retour blog vélo

Wallonie, Luxembourg, Allemagne, Pays-Bas et Flandre

du 3 au 28 juillet 2015 (803 km, 8000 m de dénivelé positif)

Pour ce 3ème voyage d’été à vélo avec les enfants, nous décidons de partir un (petit) mois.

Du coup, grande nouveauté, nous allons camper ! Ben oui, partir un mois sur les routes, ça coûte trop cher en logement. Le camping s’impose ! Nous avons donc acheté une petite tente 4 personnes chez décathlon. Elle pèse un peu moins de 4kg et est super compacte (elle est très bien !).

Nous avons également acheté 4 matelas thermarest evolite (très bon achat), 2 sacs de couchages ultra léger chez décathlon pour les grands (trop léger pour notre météo belge, on a quand même bien caillé certaines nuits).

Pour la cuisine, on a acheté une batterie de casseroles Faitout bugaboo camper (super !!)

En ce qui concerne les vélos, rien de neuf, hormis que nous ne prenons plus la draisienne PUKY avec nous… Les enfants (Claire 6 ans et Élie 3 ans) se partageront l’unique vélo enfant et la remorque.

( Julie en noir // Jérôme en bleu )

03/07 : Limal à Aische-en-Refail (30,2km)

Plein soleil :-) 33°.

Nous donnons nos premiers coups de pédales à 15h ! C’est déjà mieux que l’année passée (16h), mais bon…Nous devons rouler un peu moins de 30km et nous roulons lentement car les vélos paraissent plus lourd que l’année passée. Ben oui, les enfants ont grandi et sont donc plus lourds et en plus, nous avons tout le matériel de camping ! Nous avons 2 nouvelles sacoches arrières Ortlieb pour Julie, mais il a tout de même fallu sacrifier des choses pour faire de la place au matos camping (moins de jouets, d’habits, pas de chambres à air…).

Comme d’habitude, Claire fait coucou aux véhicules sur le pont de l’autoroute à Louvain-la-Neuve, qui klaxonne en retour, surtout les camions, au grand bonheur de toute la famille :-)

Nous arrivons assez tard au camping et il fait super doux ! Météo géniale donc pour notre première nuit de camping. Les enfants sont ravis. On s’endort vers minuit…

04/07 : Aische-en-Refail à Anhée (47,2km)

CHAUD ! Presque 35°

Réveil à 6h du mat…ben oui, il fait clair et chaud…

Nous profitons des vacances…nous déjeunons à la plaine de jeux avec des croissants.

Malgré notre réveil matinal, nous décollons du camping que vers 11h30. On s’en sort pas trop mal pour notre 1er camping avec les enfants.

Aujourd’hui nous devons rouler 45km sur un trajet facile que nous connaissons bien puisque c’est la 3ème année que nous passons par ici (RAVeL direction Namur). Arrêt glace à Wépion, miam !

Comme d’habitude, je demande de l’eau fraiche pour remplir nos gourdes aux gens que l’on croise devant chez eux (il nous arrive même parfois de sonner lorsque nous sommes assoiffés et qu’il n’y a personne dehors. Eh bien, pour la première fois, une dame refuse de me donner de l’eau alors qu’il fait 35° et que je suis avec les 2 enfants…incroyable ! Ce n’est pas très grave, nous trouvons notre bonheur plus loin.

Cette nuit, nous testons un hébergement de Vrienden op de fiets.  Super accueil, mais c’est quand même un budget de 60€ pour toute la famille et pas possible de se faire sa popotte soi-même. Nous ne pouvons donc pas envisager ces logements trop souvent…

Claire à une incisive qui bouge…elle va sûrement perdre sa 1ère dent pendant nos vacances. Que va faire la petite souris ?

05/07 : Anhée – Hulsonniaux (25,8km)

Pluie, froid !

Après une nuit bien confortable chez Christine et Jacques , nous démarrons pour une courte mais intense journée. Nous montons jusqu’au Château de Vesves que nous prenons plaisir à visiter. Claire s’y déguise en princesse et Élie en chevalier. En partant du château, c’est la grosse drache et la température descend. Le ciel est très sombre et menaçant. Je n’ai pas du tout envie de camper. On se décide finalement à louer une caravane et on a bien fait !

06/07 : Hulsonniaux – Bièvre (23,6km + train)

SOLEIL :-)

C’est le jour des premières !!

Premier train : Aujourd’hui, changement de programme. Mon genou me fait souffrir… Nous décidons de raccourcir l’itinéraire prévu et de prendre, pour la première fois, le train avec les vélos… Quelle expérience !!!

Nous arrivons sur le quai bien à temps et achetons nos tickets. Avec toutes nos sacoches, nos 3 vélos, notre remorque enfant et les enfants :-) (pas une mince affaire quoi !) nous appelons la borne  «assistance» pour trouver de l’aide pour charger tout ça…pas de réponse.

Nous apercevons 2 ouvriers SNCB à qui nous demandons de l’aide pour traverser les voies. Ils n’ont pas la clef de la grille qui empêche de traverser les voies et refusent de nous aider à passer tout ce matos par les escaliers…  « La gare est fermée l’après-midi » est leur réponse. Il nous reste alors 3 minutes avant le passage du train… 3 minutes pour :

* décharger toutes les sacoches des vélos

* plier la remorque

* passer tous ces bagages dans les escaliers + les 3 vélos + la remorque + les enfants.

Et le tout sans perdre la première dent de Claire qui vient de tomber !!! Ça rend l’instant encore plus épique ! ;-)

L’adrénaline nécessaire à tout ce bazar trouve son exutoire dans une franche invectivation des 2 ouvriers SNCB qui, au loin, retournent à leur camionette, avec le sentiment du devoir accompli !? QUELLE AVENTURE !!!!

Bref, on termine la journée de manière positive dans un chouette petit camping familial.

07/07 : Bièvre – Bouillon (38,2km)

Beau, chaud puis gros orages !

Oufti, quelle grasse mat’ ! Réveil à 9h…

Départ à 11h30 du camping avec toutes les victuailles pour tracer jusque Bouillon.

Pendant l’arrêt pic-nic, un marchand de glace nous voit et fera spécialement demi-tour pour venir nous servir ;-)

Bcp de côtes aujourd’hui, c’est sportif. 612m de dénivelé positif, ben oui, c’est les Ardennes quoi… mais on roule bien et les enfants sont super sages.

Nous arrivons à Bouillon à 17h et décidons de tester une Auberge de Jeunesse. Nous pensons que l’Auberge est toute proche du centre, mais en fait, elle est genre au point culminant de Bouillon, juste en face du château… ARGHHH, ça monte tellement fort (genre 20%), trop fort… Je continue avec Élie dans la remorque mais Claire et Julie doivent monter à pied en poussant leur vélo. Le jeu en vaut la chandelle, heureusement: l’Auberge est très bien !

08/07 : Bouillon – Matton et Clémency (FR) (25,7km)

Pluie…

Réveil à 8h15. Départ 11h30. Pas bcp de km aujourd’hui, mais très physique quand même à cause d’une grosse montée dans les bois. L’état du chemin est tel que je doit faire sortir les enfants de la remorque. La côte nous fait tous suer ! Moi sur mon vélo “allégé”, Julie obligée de pousser le sien, tout en encourageant les enfants à marcher !

A la sortie du bois, une superbe aire de pic-nic couverte nous attend ! Top, d’autant plus qu’il pleut ! Suite du parcours tranquille. Nous arrivons enfin à convaincre Claire de rouler un peu seule, elle fera les 10 derniers km, dont une belle côte, bravo Claire !

Camping sympa juste après la frontière française.

Claire, notre petit moulin à paroles : l’année dernière, son sujet de conversation était le Mondial, les joueurs belges, et surtout les Allemands !!  Cette année, ce sera la fameuse dent, qui finira par tomber lors du fameux épisode “SNCB Beauraing”. Mais avant, les pronostics allait bon train: quand va-t-elle tomber ???  Et le deuxième sujet, inépuisable, des 2 enfants: Le répertoire complet du concert de Cricri ! Avec surtout ses préférés: Fly away, we will rock you, Victory …  et bien sûr, ils chantent le refrain chaque fois en boucle. De quoi rapidement leur dire “merci, merci les enfants”. Ils chanteront même We Will Rock You et Andy au karaoké de l’anniversaire surprise de Nanou.

Le troisième sujet qui tournera bientôt à l’obsession:  La préparation de la fête d’anniversaire de Claire (Quelle musique on passera, ce qu’elle et ses copains feront, ce qu’elle mettra comme habits, ce qu’on mangera etc.)

09/07: Matton et Clémency – Iré-Le-sec (FR) (34,6km)
Beau!! Soleil!!

Départ à 11h30 du camping. Jérôme nous dit que le trajet sera court (30 km) et facile. Tu parles!!  Des petites montées à 15 % en veux-tu en voilà!!

Nous sommes arrivés chez Jojo où l’on profite d’un bon repas et d’un bon lit. Petite soirée bien sympa! Les enfants s’amusent comme des petits fous avec Charline et Axel.

10/07 : Iré-Le-Sec (FR) – Ruette (29,3km)

Soleil!

Aujourd’hui, on roule en Gaume.  On fera un arrêt pique-nique à Torgny où on en profite pour manger une bonne glace ! Elie a droit à son premier cornet (au lieu du petit pot), comme un grand. Il est fier !

Étape facile ! On en profite pour jouer à une plaine de jeux. On fait un match de foot. Le soir, on campe chez Nico et Sonia et les enfants dorment avec Clara. Claire est super contente de voir sa cousine. Le soir on se fait une bonne petite bouffe chez Nanou qui ne le sait pas, mais demain, c’est sa fête d’anniversaire surprise pour ses 70 ans avec toute la famille et les amis. Pour nous ce sera donc une journée sans vélo mais pas de tout repos :-)

12/07 : Grandcourt – Gaichel (LUX) 42,9km

Soleil puis pluie

Après une journée de repos, c’est reparti ! Ce matin départ à 11h30 car problème technique de chaîne. Jérôme et moi partons seuls sans enfants ni bagages juste le Croozer et le follow me, on se sent tout nu. Nanou a pris enfants et bagages. On s’est donné rendez-vous pour le pique-nique. Du coup on fonce à plus de 20 km/h de moyenne. En chemin dans une côte un monsieur que nous avions tout juste croisé en voiture un peu plus tôt se gare devant chez lui, sort de sa voiture et nous encourage . Il vient même me pousser. En fait il court plutôt derrière le vélo…

On rejoint les enfants et Nanou à Authelbas pour un délicieux petit pique-nic préparé par Nanou, miam! Ensuite il ne nous reste plus que quelques kilomètres avant de rejoindre le lieu choisi pour la nuit. Comme nous ne trouvons aucun autre logement, on s’offre le luxe d’une auberge/hôtel/resto: c’est bon, c’est grand, c’est doux et confortable …. HA!!!! Les enfants et Jérôme s’endorment illico (21h). Pour une fois que nous avons des chambres séparées :-)

Au Luxembourg, un monsieur est sorti de chez lui pour nous demander si nous n’avions besoin de rien. Nous avons discuté un peu. C’était chouette. Je dois dire que par rapport aux années précédentes, les rencontres manquent un peu. Allez j’en peux plus, je m’endors aussi.

13/07 : Gaichel – Heiderscheid (LUX) 38,9km

Nuageux

Après un petit déjeuner royal à l’auberge de la Gaichel, c’est le début des ennuis: ma chaîne casse net dès la première ascension. J’ai une nouvelle chaîne mais je ne peux pas l’utiliser car la cassette et les plateaux sont trop usés et la chaîne saute donc encore plus que l’ancienne. (un classique de la mécanique vélo, que j’apprend à mes dépends). Je répare comme je peux la vieille chaîne. Un cycliste luxembourgeois bien sympa s’arrête et nous renseigne un magasin de vélos sur notre route a Redange. Nous y allons donc, en forçant le moins possible sur la chaîne ( Pas facile en tirant 80 kilos).  nous arrivons enfin au magasin. Comme dans un film, la chaîne casse juste devant. Pas de souci, puisqu’on est arrivé ! Sauf que, il se trouve que le magasin est fermé!!! Petit stress … Après divers scénarios envisagées, nous décidons de tenter de réparer et rejoindre la destination prévue. La chaîne a maintenant un maillon complètement plié, je rafistole à la pince! Ça tient ! Mais je pousse vélo dans les grosses montées de peur que ça recasse. C’est beaucoup plus dur à pied ! Du coup Claire est interdite de Croozer et Julie doit la tirer tout du long et ça monte beaucoup! Gros effort pour elle ! Pour Claire aussi, qui pédale du mieux qu’elle peut, enfin, c’est-à-dire que Julie doit lui rappeler – un peu trop souvent à son goût – de le faire ! Après beaucoup d’efforts, nous arrivons enfin à Heiderscheid, la ville de nos ancêtres :-)

C’est une drôle de sensation de pénétrer dans un village qui porte son nom! J’ai envie d’aller sonner aux portes avec ma carte d’identité, mais je ne le fais pas hein ! On s’installe au mega gros camping local, on est de nouveau en Hollande !

En chemin, on croise des vaches qui viennent à notre rencontre et font des grosses léchouilles à Claire et à nos sacoches vélo.

14/07 (Heiderscheid – Redange aller-retour 44km pour Jérôme)

Nuageux

Journée repos forcé pour Claire Élie et Julie, car je dois retourner jusqu’à Redange pour faire remplacer la transmission du vélo. Heureusement le mécano du magasin est sympa et accepte de changer la cassette tout de suite (je n’ai pas les outils pour le faire). Mais je devrais remplacer les plateaux moi-même de retour au camping.

Après-midi cool, sieste pour Élie et Julie, vaisselle, linge, tressage d’élastiques et réparation vélo pour Claire et moi.

En matinée, on fait le tour du camping avec les enfants. Le soir, on monte dans le tracteur pour aller à la mini-disco…

En tous cas, c’est l’année des petits problèmes techniques :

  • Chaîne puis cassette et plateaux Jérôme remplacés

  • Pédales Jérôme cassées -> remplacées

  • Problèmes de freins Magura Julie

  • Perte lunettes et gourde de Julie au château de Vêves (retrouvées !)

  • Perte des lunettes de Jérôme en roulant dans les bois (retrouvées après 2km en sens inverse !)

  • Sacoche de selle fermeture cassée -> remplacée

15/07 Heiderscheid – Vianden (LUX) (41,1km)

Beau!!!

Aujourd’hui, d’après Jérôme …  euh, le GPS, il s’agit d’une étape facile…  mais la vérité est tout autre. Une énorme côte se présente dès le départ. On doit le faire en plusieurs étapes… Par la suite, le chemin est très beau !  Et les pistes cyclables en super-état !

On s’arrête à 13h pour un pique-nique au bord de l’eau. On voit une famille de cygnes : papa, maman et les 7 enfants. Le chemin est en effet assez simple sauf les derniers kilomètres avant d’arriver à Vianden (qu’on surnome “la petite Suisse”, vous imagnez ;-) ).  Jérôme est naze et moi, mon genou me fait atrocement mal. Le soir, bon petit resto…

C’est la première fois que je suis forcé de m’arrêter dans une côte. Jusque-là, quitte à monter sur la plus petite vitesse à du 3 km/h, j’avais tout gravi sans mettre pied-à-terre. Ici ces côtes tournent autour des 10 % avec certaines parties à 15 % – 20 % ! Sur des itinéaires cyclables touristiques… ils sont fous ces luxembourgeois ! Je suis forcé de m’arrêter plusieurs fois et repartir, c’est difficile. Et pousser le vélo, c’est juste impossible.

16/07 Vianden – Echternach (LUX) (30,5km)

Chaud chaud!

Nous décidons de nous rendre à la piscine de Vianden ce matin. Piscine ouverte avec une vue incroyable sur le château de Vianden que nous n’avons pas visité, faute de temps.

Pour accéder à la piscine, impossible d’y aller à vélo, c’est un vrai col ! Nous descendons donc jusqu’à la gare où nous prenons le bus.

Sur le chemin jusqu’à la gare, nous faisons un arrêt à l’église où nous rencontrons l’organiste  qui nous montre l’orgue et permet même aux enfants d’en jouer un peu. Belle rencontre !

Pour repartir de la piscine, nous descendons en partie en bus puis prenons le télésiège jusqu’à l’auberge. C’est vraiment très beau.

Nous remontons sur nos vélos direction Echternacht. Au début, nous avons un petit coup de stress car on se rend compte qu’il faut prendre l’horrible route que l’on a pris pour venir jusqu’à Vianden en sens inverse.  Heureusement, Jérôme trouve une super alternative et un circuit super facile !

Claire est une vraie pipelette:  et mon anniversaire…  et Maëlle… et Johanna, et blablabla.

17/07 Echternach (LUX) – Trèves (ALL) (48,3 km)

Olé, soleil!!

Aujourd’hui direction Trèves. Avant de quitter Echternach, nous faisons le tour du lac et bien sûr un arrêt à la plaine de jeux. Ensuite le parcours est très facile et très beau ! On se croirait en France avec toutes ces vignes !

Nous obligeons un peu Claire à rouler seule. Elle fait difficilement 10 km, mais bon, c’est déjà ça. Aussi, je lui ai fait promettre de ne pas parler de son anniversaire avant l’après-midi ;-)

Arrêt pique-nic dans une plaine de jeux, à côté de la caserne des pompiers (dont un nettoie sa voiture de fonction alors qu’elle brillait déjà !).

Jérôme et moi en profitons un peu et faisons une petite sieste pendant que les enfants jouent.

A notre grande déception, nous avons beaucoup de mal à trouver un glacier. L’entrée dans la ville est très moche et la qualité de revêtement du réseau cyclable ne vaut pas celui du Luxembourg ! Le premier camping que nous croisons n’a pas l’air super, nous passons devant l’auberge de jeunesse qui a l’air très chouette, mais décidons de continuer jusqu’au deuxième camping que l’on ne trouvera finalement jamais. Retour donc à l’auberge. Il est 19h. Il n’y a plus de place pour nous…

On décide d’y boire un coup avant de repartir et coup de chance, le gars de l’accueil nous dit qu’il peut quand même peut-être nous loger. Ouf, nous avons une chambre ! On se fait une bonne pizza le soir.

18/07 – Trèves

Beau, chaud, yes!!

Aujourd’hui, journée repos à Trèves. Ça fait du bien !

Le matin, nous visitons un le centre-ville et surtout, la magnifique, énorme, incroyable cathédrale de Trèves.

L’après-midi, nous profitons du marché de designers et de ses activités (château gonflable, concerts) qui se déroule à l’auberge de jeunesse.

On passe aussi un super moment dans la Moselle!!! Pour la première fois depuis le début des vacances, les enfants sont au lit à 20h. Nous buvons un petit cocktail sur la terrasse avant de les rejoindre.

19/07 Trèves – Kyllburg (ALL) (50 km)

Nuageux

Étape longue mais agréable jusqu’à Kyllburg.

Très très belle piste cyclable, magnifique environnement ! Élie à de la fièvre…

Nos suppositoires sont complètement fondu. Nous sommes dimanche. Nous demandons a des gens sur le pas de leur porte s’ils peuvent nous en donner, ce qu’ils font. Nous logeons en camping quand même, mais dans une sorte de cabanon pour que ce soit plus confortable pour Élie. Nous n’avons plus rien à cuisiner et mangeons donc au restaurant du camping où l’on nous vante les mérites du cuistot. Résultats : 2 croques-monsieurs ananas au lieu de nature, une lasagne bien viandue que l’on croyait végétarienne et il manque une salade pour Jérôme. Le cuistot vient s’excuser…

Les Hollandais sont toujours là ! On ne les avait plus vus depuis notre arrivée en Allemagne, mais les voici à nouveau en force dans ce camping:  presque tous les occupants sont hollandais.

Nous prenons le train pour quelques kilomètres entre Bitburg-Erdorf et Kyllburg, car un monsieur chez qui nous avons demandé de l’eau, m’a averti que ça monte très fort.

Notre expérience avec la Deutsche Bahn s’avère plus agréable qu’avec la SNCB: Embarquement sur la voie 1, le conducteur nous bloque la porte pour embarquer et débarquer sans stress. Arrivés à la gare, un homme sort pour venir nous parler. Il me dit que j’ai de la chance que ma femme aime le vélo: sa femme pas, il part donc seul en randonnée cycliste.

20/07: Kyllburg – Waxwailer (ALL) (28km)

Nuageux et pluie.

Petite étape mais gros dénivelé : 660m d’ascension! J’ai l’impression que mon vélo est de plus en plus lourd ! C’est peut-être vrai surtout quand la remorque est remplie des courses que nous venons de faire ce matin(et des 2 enfants). Les paysages passent de la forêt vallonné à la plaine et les champs. Un peu avant Waxweiler, une voiture nous dépasse en pleine ascension, puis fait demi-tour et s’arrête pour nous regarder passer. Un peu plus loin il nous dépasse à nouveau et nous propose de venir prendre un verre chez lui. Nous buvons donc de l’Apfelschorel avec lui et ses deux petites filles, entouré des 2 chiens de la maison. Nuit au camping.

Élie n’a plus de fièvre youpie!

Superbe piste cyclable !

21/07: Waxweiler (ALL) – Saint-Vith (40km)

Soleil

Ce matin, Claire s’est fait une amie au camping. Les gens qui nous entourent sont curieux et viennent nous poser des questions. Nous allons à la piscine ce matin (on s’éclate) puis pique-nique, glace (Deuxième vraie glace de glacier depuis le début des vacances) et on démarre enfin à 14h direction Saint-Vith.

Il y a 35 kilomètres à parcourir, dont 7 de descente. Le reste ne fait que monter mais à nouveau, c’est une superbe piste avec un bon revêtement et un paysage fabuleux.

Claire roule bien toute seule ! Ça n’a pas tjs été évident mais pour une fois elle est motivée.

Nous sommes de retour en Belgique. Demain, journée relax. Plus que 3 nuits et Claire ira à son camp scout. Elle va trop nous manquer !

Nous logeons à l’auberge de jeunesse, plus cher qu’ailleurs car l’auberge fait partie du réseau flamand, même si nous sommes en Wallonie ! Bâtiment très bizarre… un vrai sauna. L’architecte avait bu un verre en dessinant les plans !?

Le soir, apéro chez Abi et Gilberte puis pizzeria & 3ème vraie glace des vacances.

22/07 Saint-Vith (5km)

Plus qu’une journée et Claire nous quitte pour son camp scout :-(

Nous restons à Saint-Vith aujourd’hui. Au programme:

  • Courses

  • Plaine de jeux + pique-nic.  Élie se fait piquer par une abeille.

  • Piscine.  Élie se coince la main dans la porte coulissante.

  • Glace:  miam

  • direction camping.

Il y a pleins de randonneurs cyclistes en famille dans ce camping. C’est la première fois qu’on en voit (en famille) depuis le début des vacances → probablement la Vennbahn ?

Ce n’est pas évident de discuter avec les autres campeurs car les emplacements de campings sont clos, entouré de haies… Il n’y a que des Hollandais.

À nouveau, Claire roule seule et bien ! C’est encourageant pour l’année prochaine.

23/07: Wiesenbach (Saint-VIth) – Vielsam (26km)

Plein soleil!

Claire et Élie jouent avec les enfants de la famille à côté de nous qui voyagent également à vélo. Nous avons finalement pu discuter avec eux malgré la haie qui nous sépare. Nous démarrons à 10h30. Arrêt à la méga plaine de jeux de Saint-Vith.

Puis direction Vielsam. D’abord ça monte (le tracé d’élévation du gps indique deux seins avec tetons :-p ) puis ça descend très longtemps. Très belle partie dans la forêt, sentiers. Nous devons même soulever une barrière pour passer. Nous logeons au camping de Vielsalm, le pire camping du monde, à éviter absolument !!!! Sale, délabré, responsables très désagréables (par exemple, nous devons faire une lessive, la machine pourrie ne fonctionne pas correctement et la gérante nous accuse d’avoir cassé la machine… Résultat : une pile de linge puant, mouillé et pas propre…). Heureusement que Mamy Marlène vient passer la soirée avec nous. Petit resto bien sympa !

24/07 : Vielsam – Malmédy (19km + train)

Soleil

Ce matin, nous discutons avec notre voisin de camping. Un monsieur Suisse d’une bonne soixantaine d’années qui randonnée seul à pied durant trois semaines. Il a une toute petite tente. Nous sommes content de partir de ce camping horrible ! Mais très très triste d’aller déposer notre Claire à son camp :-( (

Les premiers kilomètres sans elle sont tristes… C’est d’un calme!

Nous prenons à nouveau le train de Vielsalm à Trois-Ponts. Un couple de personnes âgées avec une petite fille nous aide. Cela se passe bien, pas facile mais bien.

Arrêt glace à Trois-Ponts. Qu’est-ce que c’est calme sans Claire. Elle nous manque déjà !

Élie est super content de pouvoir aller sur le vélo tout le temps. Lui aussi parle beaucoup de sa sœur.

Le RAVeL de Trois-Ponts à Malmedy ne fait que monter… Nous logeons à la superbe auberge de jeunesse. Il y a un mur d’escalade à l’extérieur qui nous fait penser à Claire…

Élie y grimpe un peu… Pour la première fois de sa vie Élie dort dans le lit du dessus.

On se boit une petite bouteille de vin blanc en mangeant notre réserve de survie. Berck!

25/07 Malmédy – Roetgen (46,4km)

Nuages et pluie

Ce matin c’est le déluge. Ça ne motive pas beaucoup à partir. Claire nous manque !

Mais on part quand même. Nous mettons tous notre combi anti-pluie. C’est la première fois depuis le début des vacances qu’il pleut autant, on a froid.

En fait, la météo est assez proche de la tempête. Il y a d’énormes bourrasques de vent, heureusement la plupart du temps sur le côté ou même dans notre dos et pas de face. Nous arrivons à destination refroidis et trempés!

On se motive en pensant à notre arrivée chez Walter et Monique à Roetgen. On va dormir dans un bon lit, prendre une bonne douche… aaaahhhhhhhhhh! Nous y passons effectivement une soirée très sympa. Nous pensons à Claire. Élie demande “Claire est au foot?”

26/07: Roetgen – Maastricht (63km)

Nuage et soleil puis pluie en soirée.

Ce matin, départ de Roetgen avec Monique et Walter, qui non seulement nous ont super-bien accueillis chez eux, mais nous accompagnent aussi à vélo pour un bout de chemin. Très belle et longue descente jusqu’au centre de Aachen.

Bien sûr, arrêt dans une plaine de jeux. Monique et Julie accompagnent Élie sur le toboggan. Elles s’amusent autant que lui !

Les paysages sont très jolis, surtout vus des quelques ponts cyclistes très haut perchés que nous traversons.

Pour finir Monique et Walter nous accompagnent jusqu’à Aachen. On se sent un peu coupables parce que Walter va devoir remonter toute cette longue descente, et le vélo, c’est pas trop son truc. Monique, par contre, c’est une pro du vélo !

Nous buvons un petit verre sur une terrasse à Aachen puis nous nous disons au revoir et continuons chacun de son côté. Nous avons vraiment passé un très chouette moment avec Walter et Monique. Élie aussi !

Après les 30 kilomètres jusqu’à Aachen il nous reste 35 kilomètres jusqu’à Maastricht.

Grâce aux pistes cyclables parfaitement aménagées de Hollande, nous bouclons la distance assez rapidement. Heureusement, car la pluie finit par nous arroser à la fin de la journée.

27/07 On reste à Maastricht

Pluie et vent…

Journée farniente.

Élie: “Claire est déjà réveillée?” ; “Qu’est-ce-qu’elle mange?” ; “On peut lui téléphoner?”

Au programme ce matin: kicker, console de jeux, Uno, … Après-midi, petite promenade dans Maastricht: Glace et chocolat chaud en terrasse. Le soir petite partie de billard.

28/07: Maastricht – Ottignies (50km + train)

Un vent de fou!!

Nous avions encore prévus quelques jours de voyage, en passant par St-Trond puis Jodoigne pour rentrer. Mais il y a trop de vent et c’est trop triste sans Claire.  On décide donc de rentrer. Nous roulons jusque Liège puis prenons le train jusque Ottignies. (Mamy Marlène vient nous aider à gérer la montée dans le train !). Vu les conditions météo nous ne sommes pas trop triste de rentrer.

Vivement l’année prochaine!!

<<< retour blog vélo

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>